Centrale de géothermie à Champigny-sur-Marne
Le 05/04/2018

Dans le cadre de l’élaboration de son Plan Climat Air Énergie (PCAET), le territoire Paris Est Marne et Bois a invité les élus des communes à la visite des installations de la centrale de géothermie de Champigny. Retour sur la visite.

C’était l’occasion de rappeler l’engagement fort du territoire pour le développement des énergies renouvelables, et particulièrement de cette énergie stockée sous nos pieds sous forme de chaleur.

Madame MAGNE, vice-présidente de l’Établissement Public Territorial en charge du PCAET et première adjointe au maire de Charenton-le-Pont, a rappelé les grandes thématiques de ce plan : la limitation des émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques, la maîtrise de la consommation énergétique, la lutte contre les nuisances sonores et le développement des énergies renouvelables.

Accompagné dans cette démarche par le CAUE et l’Agence de l’énergie du Val-de-Marne, le territoire finalise actuellement la phase de diagnostic de son PCAET, qui devrait être voté au premier trimestre 2019. Les trois réseaux de chaleur du territoire (Champigny-sur-Marne, Fontenay-sous-Bois et Maisons-Alfort) y occupent évidemment une place prépondérante.

Monsieur François COCQ, adjoint au maire de Champigny et président de l’établissement public campinois de géothermie (EPCG), a d’ailleurs précisé le lancement de l’étude pour un deuxième puits de géothermie. Ce nouveau réseau de chaleur, dont les travaux pourraient commencer en 2020, desservira dans un premier temps les Cités-jardins, puis pourra être étendu vers le centre-ville et la mairie.

 

Cette visite a permis de mieux comprendre le fonctionnement d’un réseau de chaleur géothermique qui fournit à la commune une énergie propre, renouvelable et économique grâce à un système de puits captant la chaleur d’une nappe d’eau située à 2km de profondeur.

 

Lieu de la manifestation

Galerie d’images

Partager