La COP 21, quesaco ?

En décembre prochain, Paris accueillera la 21ème conférence sur le climat organisée par l'ONU, la COP21. Ce rendez-vous est crucial car il doit aboutir à un accord universel entre 195 pays pour limiter la hausse des températures sur la planète.

Aujourd'hui, les rapports scientifiques sont sans appel : on sait, avec 95% de certitude, que le dérèglement climatique observé depuis plusieurs années est causé par l'activité humaine. Tout l'enjeu de la COP21 est de définir un régime climatique universel, contraignant et ambitieux, afin de contenir le réchauffement climatique global de la planète à 2 degrés d'ici à 2100.
Pourquoi 2 degrés ? Parce que, selon les scientifiques, il est possible, à ce stade, d'anticiper les conséquences de ce réchauffement. Ces conséquences ne se limitent pas à un réchauffement climatique, et ont également des répercussions considérables sur la migration des populations, les catastrophes naturelles, la perte de la biodiversité, etc.
 
La COP21 correspond à la convergence de la fin de différents processus, et notamment la fin du protocole de Kyoto, qui a permis de définir un régime juridique climatique international.
 
La France aura deux rôles à jouer. En tant que pays hôte, elle devra accueillir et organiser l'événement dans les meilleures conditions pour que les négociations se déroulent dans un climat de confiance et d'équité.
Le second rôle de la France est aussi de faire valoir ses propres intérêts et ceux de l’Union européenne. Celle-ci a d'ailleurs déjà défini une feuille de route interne à l'Union via le « paquet climat-énergie » dont les objectifs sont très ambitieux : chacun des 28 pays membres devra réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d'ici à 2030.
 
Partager