ARPENTER, EXPÉRIMENTER, DIFFUSER LA BIODIVERSITÉ

La biodiversité est un enjeu d'intérêt national.

Parcours dans le Val-de-Marne © CAUE 94

En juillet 2016 a été lancé un Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) porté par la Fédération Nationale des CAUE, en partenariat avec le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer (MEEM) et l'Association des Régions de France (ARF): « Trame verte et bleue: de la planification régionale à la construction d'une stratégie territoriale ».
Les CAUE d'Île-de-France ont répondu à cet Appel et ont fait partie des 8 lauréats, avec les régions Centre Val-de-Loire, Guadeloupe, Pays de la Loire, Auvergne Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Provence Alpes Côte d'Azur. 

Cet AMI avait pour objectif de favoriser le passage des intentions exprimées à grande échelle, à la mise en œuvre de projets en faveur de la biodiversité dans les territoires et les Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI).
Dans cette optique, les CAUE d'Île-de-France ont proposé aux élus et aux acteurs franciliens d' arpenter et d' expérimenter, durant le printemps et l'été 2017, les continuités écologiques à travers 12 parcours. Quatre territoires étaient partenaires de cette démarche : la Communauté d'Agglomération Cergy-Pontoise, la Communauté d'Agglomération Versailles Grand-Parc, la Communauté d'Agglomération Paris-Saclay et Grand Paris Sud Est Avenir.

Dans le Val-de-Marne, trois parcours ont été réalisés :

  • Du ru des Marais à la forêt du Piple, entre Sucy-en-Brie et Boissy-Saint-Léger
  • De la forêt notre-Dame au bois Saint-Martin, entre la Queue-en-Brie et le Plessis-Trévise
  • Du parc du Morbras à la Marne, entre Sucy-en-Brie et Bonneuil-sur-Marne

Intégrés à la Semaine du Développement durable de Grand Paris Sud-Est Avenir (GPSEA), partenaire de la démarche, ces parcours ont été conçus avec la participation du Syndicat Marne Vive, porteur du Schéma d'Aménagement de Gestion des Eaux (SAGE) et du Plan de Paysage Marne Confluence, de l'association ARCEAU Île-de-France et de l'association naturaliste RENARD.

Ayant rassemblé au total près de 70 acteurs franciliens, ces parcours ont permis de constater la situation particulièrement vulnérable de la biodiversité sur nos territoires en pleine mutation. Ils ont également été l'occasion de réfléchir à des pistes d'actions permettant localement de restaurer et de valoriser la nature sous toutes ses formes, tout en conciliant les enjeux d'aménagement.

Visionnez le film qui a été réalisé à partir de ces parcours, et n'hésitez pas à consulter les carnets de territoire que nous avons conçus, et que vous pouvez télécharger ci-joint.

 

La biodiversité : un bien commun ?

Pour clôturer l'Appel à Manifestation d'Intérêt, un séminaire national, organisé par la FNCAUE avec Régions de France, le ministère de la Transition écologique et solidaire et l'Agence française pour la Biodiversité a réuni à Montpellier, le 6 février 2018, les partenaires nationaux et locaux de la Fédération, les huit équipes lauréates et un public nombreux.

Comment fédérer l'ensemble des acteurs de la biodiversité et du cadre de vie ? À quelles échelles territoriales ? Quelles expertises et compétences mobiliser ? Quels outils et pour quels publics ? Quelles traductions opérationnelles de la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et les projets urbains ?...

... Telles étaient les grandes problématiques abordées lors de ce séminaire intitulé "Espace de Biodiv', trame verte et bleue : de la planification régionale à la construction d'une stratégie territoriale", qui a rassemblé près de 150 participants venus de toute la France et d'horizons très différents : professionnels de CAUE et d'URCAUE, experts de la nature et de l'environnement, élus, agents des collectivités et de l'Etat, réseaux associatifs... et même quelques chercheurs.

Vous trouverez ci-joint les actes de ce séminaire, qui rassemblent les interventions en plénière, l'essentiel des débats et le contenu des projets de territoires. Les élus, les professionnels du cadre de vie ou de l'aménagement et les associations pourront y trouver matière à réflexion et à agir dans leurs propres territoires.

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET